« Ça n’arrive pas qu’aux autres » : au Café de la Gare à partir du 28 août

KI M’AIME ME SUIVE & LE THÉÂTRE TRISTAN BERNARD présentent

 ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES – au CAFÉ DE LA GARE à partir du 28 AOÛT

 LE PITCH

Tout est allé très vite. C’était un Mardi. Il était 20h00. Ils étaient venus visiter cette maison. » Personne n’aurait pu prévoir ce qui s’est passé. » Mais comment peut-on en arriver là ? » Revivez comme si vous y étiez l’un des faits divers les plus drôles et improbables de ces cinquante dernières années ! » Et si, vous aussi, vous aviez eu le malheur de les rencontrer…

NOTE D’INTENTION DES AUTEURS : LES FAITS DIVERS PASSIONNENT 

Ça n’arrive pas qu’aux autres est un fait divers qui, s’il avait vraiment eu lieu, aurait sans doute fait la une de l’un de nos journaux régionaux, sous le titre de « Ils visitent une maison et perdent le contrôle d’eux-mêmes ». S’en seraient suivies trois ou quatre lignes de description superficielle du drame.

Mais que se cache-t-il vraiment derrière ces quelques lignes ?
Nous proposons aux spectateurs de répondre à cette question en assistant à la version intégrale non censurée de ce fait divers, comme s’ils y étaient, leur permettant ainsi de comprendre comment on en est arrivé là.

Tout comme les personnages, le public doit être pris dans un engrenage tel qu’il ne peut rien voir venir. Les protagonistes ont été dépassés par les événements, les spectateurs le seront tout autant.

LE REGARD DES AUTRES

Le principal ressort de comédie de ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES repose sur les personnages, leurs rapports, leurs caractères, leurs frustrations, leurs jalousies, leurs complexes…
C’est l’alchimie entre ces quatre personnages qui va transformer une simple visite immobilière en une folie meurtrière aussi drôle qu’improbable.

Le regard des autres est l’un des thèmes phares de la pièce qui va nous permettre de pousser nos personnages à bout.
Lorsque tout va mal, comment réagir face au regard de ceux pour qui, visiblement, tout va bien ?

Deux solutions possibles : assumer cet état de fait ou faire semblant.
Tous nos personnages opteront pour la deuxième option, se vautrant dans des simulacres de bonheurs et de réussites tous plus ridicules les uns que les autres.

Mais, quoi qu’il arrive, les masques finissent toujours par tomber.

LA MISE EN SCÈNE

Tout comme son écriture, la mise en scène de Ça n’arrive pas qu’aux autres sera « jusqu’au-boutiste ». Nous allons tout voir, de la première à la dernière seconde du drame et entrer dans l’intimité de ces gens à la manière de l’émission « Strip-Tease ». Les spectateurs auront l’impression d’assister à des instants auxquels ils n’auraient jamais dû assister. Comme s’ils regardaient chez des inconnus par le trou de la serrure.

Notre objectif est évidemment de rire de ce drame. Plus l’histoire va avancer, plus chaque personnage va dévoiler sa propre folie, mettant à jour des facettes de leur personnalité qu’ils n’auraient eux-mêmes jamais pu soupçonner. La spirale de la pièce et de la comédie les entrainera dans une impudeur totale, à tous les niveaux.

Le cauchemar doit être crédible de bout en bout. Même si certaines situations vont devenir complètement folles, la ligne directrice de mise en scène sera d’un réalisme implacable.

Une comédie écrite et mise en scène par
Nicolas Martinez & Benoît Moret

Comédiens :
Nicolas Martinez
Pascale Oudot
Ariane Boumendil
Benoît Moret

Collaboration artistique : Benjamin Gauthier
Scénographie : Virginie Destiné
Chorégraphie : Karine Orts-Briançon
Costumes : Bénédicte Defitte
Lumières : Jean-Luc Chanonat
Ambiances sonores : Pierre-Antoine Durand

Café de la Gare – 41 rue du Temple 75004 Paris
Métros Rambuteau & Hôtel de Ville
Du mercredi au samedi à 21h et le dimanche à 16h30

Locations et réservations :

01 42 78 52 51 – www.cdlg.fr -www.kimaimemesuive.fr

Tarifs :
Tarif unique – 26 euros
Tarif moins de 26 ans – 10 euros