Frère Alessandro, la Voix d’Assise. Premier album le 15 octobre 2012

FRERE ALESSANDRO
« La Voix d’Assise »

Sortie chez Decca / Universal Music le 15 octobre 2012

En rencontrant Frère Alessandro, on se rend immédiatement compte qu’il existe quelque chose de béatifique, voire d’angélique chez lui. Tout comme Saint François d’Assise, Frère Alessandro a de multiples missions et a connu un conflit intérieur par le passé. Le parcours qui l’a conduit à ses vœux perpétuels s’est révélé être un débat intérieur délicat.

Si la musique a toujours été sa passion, Alessandro est appelé alors qu’il est encore adolescent, et c’est à l’âge de 21 ans qu’il décide d’entrer dans les ordres. C’est le légendaire Mike Hedges (U2, The Cure, Manic Street Preachers) qui, avec son manager, découvre Alessandro lors d’un voyage en Italie à la recherche “du prochain ténor italien”. Ce n’est qu’au moment de rencontrer Alessandro en personne que ces derniers réalisent que le chanteur qui leur a été recommandé est en réalité un Frère Franciscain…

Mike Hedges travaille sur l’album à Abbey Road. Cet album contiendra des chansons sacrées traditionnelles et modernes, dont un titre original signé Paul Mealor, le compositeur d’Ubi Caritas à l’occasion du mariage royal du Prince William avec Kate Middleton. Sa musique accompagne une prière écrite par Saint François d’Assise.

Dans sa vie de tous les jours, le Frère Alessandro travaille à la Basilique Sainte Marie-des-Anges, qui accueille quelques six millions de visiteurs chaque année. Alessandro y travaille comme menuisier-ébéniste et confectionne des lutrins. Alessandro grandit en écoutant Michael Jackson et Bach ; il aime la musique électronique, et s’intéresse à la musique de Björk.

Alessandro devient le premier Frère de l’histoire musicale à obtenir un contrat d’exclusivité avec une major. Ayant fait vœu de pauvreté, le Frère Alessandro n’acceptera aucune rémunération des ventes de son album et son quotidien ne changera pas. Les revenus iront directement à l’Ordo Fratrum Minorum, premier Ordre des Franciscains, au bénéfice des œuvres caritatives de l’Ordre.