FOLISBOA, premier festival de musique lusophone au Grand Rex du 26 au 28 juin 2015

FESTIVAL FOLISBOA

Du 26 au 28 juin 2015

Paris accueille Lisbonne, berceau de la lusophonie
pour la première édition du festival Folisboa

Le festival Folisboa met à l’honneur la scène musicale de Lisbonne qui vibre au son des artistes lusophones, du Portugal au Brésil en passant par l’Angola et le Cap vert. Entre l’intégration naturelle de toutes les influences musicales de son histoire et la perpétuelle exploration de nouvelles formes artistiques, la scène musicale lusophone n’a jamais été aussi vivante qu’aujourd’hui.

Avec le soutien de la Ville de Paris et de la Ville de Lisbonne, le festival ouvre pour la première fois ses portes les 26, 27 et 28 juin au Grand Rex pour trois soirées uniques, et se prépare pour 2016 à investir de nouvelles salles de la Capitale.

Une programmation artistique éclectique et exceptionnelle

Avec son spectacle « L’Esprit d’un pays », Rodrigo Leão inaugure le festival tout en douceur, et nous offre un voyage à travers l’âme et l’identité d’un peuple. Le fondateur des Madredeus est à lui tout seul un ambassadeur de la musique portugaise à l’international.

Folisboa ne pouvait mettre à l’honneur Lisbonne sans offrir une place de choix à l’un de ses mouvements artistiques les plus emblématiques, le fado. Quatorze ans après son premier album Fado em mim qui s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires dans plus de 35 pays, Mariza, consacrée récemment par le prix Womex 2014, revient pour notre plus grand bonheur à Paris. Le festival honore également Carlos Do Carmo, qui célèbre ses 50 ans de carrière. Les plus belles voix de la nouvelle génération du fado se joignent à lui pour une matinée exceptionnelle : Ana Moura, Camané et Carminho.

Folisboa, c’est aussi un voyage sur les terres de la lusophonie : le Brésil sera à l’honneur avec la pop alternative de Lénine, dont les concerts se jouent à guichets fermés à Rio de Janeiro ou à São Paulo. Le Cap vert sera présent avec la délicieuse Lura, digne héritière de Cesária Évora, sans oublier l’Angola militant et festif de Bonga. Enfin, le groupe Rivière Noire sera également à l’affiche du festival avec leur album éponyme consacré meilleur album World aux Victoires de la Musique 2015.