Éric Serra : Réédition des B.O de « LÉON » ET « LE CINQUIÈME ÉLÉMENT » – ACTUELLEMENT DANS LES BACS

De Subway au Grand Bleu, du Cinquième Élément à Jeanne D’Arc, Eric Serra réinvente la musique des films de Luc Besson au gré des contraintes techniques et visuelles.

De toutes les partitions, Léon (1994) a la préférence de son compositeur. Et pour cause : sans fioriture, Serra a su créer pour le film une palette particulière de couleurs et de textures. Il en use avec juste mesure, puisant dans le décor du film (New York) une voie royale pour aborder la musique ethnique, le panachage des cultures. Il dessine le visage angélique de Nathalie Portman de quelques notes de guitares et xylophone (Ballad for Mathilda), esquisse la solitude d’un Jean Reno monolithique au son du bandonéon. Violons, cordes frottées, flûtes et chants s’allient aux percussions primitives et le thème principal de s’imposer en évidence. La danse est menée tambour battant, parfois macabre (Noon), lancinante (Fatman) ou sensuelle comme un Boléro (What’s happening out there ?)

Pour Le Cinquième Elément (1997), Serra puise cette fois dans le métissage : rap, opéra, techno, musiques du monde. Il orchestre un univers futuriste autour des genres, sample les sons mécaniques du quotidien, nous immerge au cœur d’une machinerie ensorcelante, peuplée de créatures hors du temps. Il n’y a aucune limite à sa créativité. Tel un chapelier fou, il convoque le miaulement d’un chat, fait grincer les portes sur un motif de percussions et basse pour figurer le personnage joué par Bruce Willis (Korben Dallas), met ses pas dans ceux de Donizetti (Lucia di Lammermoor, 1835) pour mieux ancrer la voix de sa Diva dans un délire galactique. Mais surtout, il touche par l’émotion et la pertinence des passages symphoniques. Une partition définitivement à la démesure d’un film auquel le dessinateur Moebius et Jean-Paul Gaultier ont également contribué.

Retrouver cet univers visuel dans le Digipack est purement jouissif.

–  format digipack

– livret 28 pages (Léon) et 32 pages (Le Cinquième Élément) avec de nombreuses photos inédites, des commentaires d’Eric Serra, des archives personnelles, des documents de travail…

– Bonus : Cinquième Elément : clip du single Little Light Of Love + Remix de The Diva Dance / Léon : clip du single Hey Little Angel